DES ENJEUX AU CŒUR DES TRANSITIONS ENERGETIQUES


La lutte contre le changement climatique à travers la diminution des émissions de gaz à effet de serre est entrée dans une phase décisive pour la limitation du réchauffement climatique. L’accord trouvé à Paris lors de la 21e Conférence des Parties (COP21) en 2015, ratifié par 168 pays ainsi que par l’Union européenne confirme l’importance croissante des transitions énergétiques partout dans le monde.

En France, la loi relative à l’énergie et au climat du 8 novembre 2019 a fixé plusieurs objectifs de moyen et long terme relatifs aux émissions de gaz à effet de serre, à la consommation d’énergie et au mix énergétique français. Déclinée dans une Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), cette loi définit les orientations et priorités d’action des pouvoirs publics vers une économie décarbonée à l’horizon 2050.

La décarbonation de l’économie résultera à la fois des gains en efficacité́ énergétique auxquels contribueront tous les secteurs (bâtiment, transport, industrie…) et du basculement progressif des usages vers des énergies de plus de plus en plus neutres en C02 : énergie renouvelable (solaire PV, éolien terrestre et en mer, hydroélectricité́…), biogaz et chaleur de récupération.

Ces transitions qui nécessitent des transformations technologiques, économiques et sociales très rapides offrent à l’évidence des opportunités de développement économique et de réindustrialisation, créatrices d’emplois.

Elles constituent une opportunité pour les industriels de la filière qui, par leurs capacités d’innovation, sauront sans nul doute se différencier pour répondre à ces enjeux.


LES CHIFFRES CLES DE LA FILIERE

La filière française des Industries des nouveaux systèmes énergétiques, c’est :

15 000 entreprises
150 000 emplois directs et indirects
23 milliards d’euros de chiffre d’affaires
• Le 3e producteur européen d’énergie primaire


LE CONTRAT DE FILIERE

Un contrat de filière signé le 29 mai 2019 entre l’État et la filière Industries des Nouveaux Systèmes Énergétiques.

De la protection du climat à l’accessibilité énergétique, l’action du Comité stratégique de filière (CSF) coordonne une filière porteuse de solutions pour demain.


Ses travaux s’organisent autour des thématiques suivantes :

• Efficacité énergétique
• Stockage de l’énergie
• Energies renouvelables
• Réseaux énergétiques territoriaux intelligents







LES PROJETS STRUCTURANTS PORTÉS DANS LE CONTRAT DE FILIÈRE


Axe 1. Développer une offre d’énergie décarbonée compétitive

• Accélérer le déploiement de l’éolien en mer pour permettre de délivrer son potentiel industriel et d’innovation

• Rendre la méthanisation compétitive à l’horizon 2030, en créant simultanément une offre technologique et industrielle en France

• Dynamiser par la massification, le déploiement des technologies matures et soutenir l’innovation et l’expérimentation sur les technologies d’avenir de production et de stockage d’hydrogène décarboné

• Chaleur renouvelable et de récupération

Axe 2. Développer une industrie française de l’efficacité́ énergétique et des smart grids permettant l’auto-financement de la transition énergétique

• Standardiser et normaliser les échanges de données sur les réseaux pour accélérer le déploiement des service énergétiques en France et à l’export

• Peser sur le développement des normes présentant des enjeux industriels forts pour la filière

• Massifier les rénovations, notamment des bâtiments publics, en s’appuyant sur les contrats de performance énergétique

• Accélérer les économies d’énergie dans l’industrie et améliorer ainsi sa compétitivité en mobilisant et adaptant les CEE et en fluidifiant la valorisation de chaleur fatale

Axe 3. Engager une reconquête industrielle stratégique

• Faire émerger des champions industriels innovants en matière de solaire photovoltaïque

• Faire émerger sur le marché international des batteries, d’ici 5 ans, une offre industrielle compétitive implantée en France, avec l’appui de l’Europe

Axe 4. Fédérer la filière pour mutualiser objectifs et dynamiques

• Anticiper les nouvelles vagues technologiques, élaborer les business cases et mobiliser les acteurs privés et publics pour leur mise en œuvre

• Accélérer la croissance des PME et ETI industrielles de la filière

• Développer l’activité à l’export des industriels français

• Anticiper les besoins en compétences et accompagner les parcours professionnels

• Organiser un suivi du contenu local et le diffuser progressivement


Contact :

Déléguée Générale Aurélie Picart : aurelie.picart@systemesenergetiques.org